Nuit à Saint Tropez

Nuit à Saint Tropez Entre touristes et Maison Blanche, L’évidence d’un regard complice. Tes yeux trahissaient tes silences Ce dimanche sur la place des Lices. A l’heure tardive des vacances, L’amour restait à conquérir. Provocatrice et insouciante, La nuit semblait ne plus finir. Serre-moi plus fort entre tes bras, Serre-moi encore tout contre toi. Serre-moi plus fort, ne me lâche pas, Serre-moi encore et embrasse moi. L’éclat du dernier verre de vin, Comme l’ivresse du premier baiser, Pour exister et ne faire qu’un, Ont la patience du verbe aimer. Laisser nos deux corps se comprendre Entre les draps du même lit, Et laisser la nuit nous défendre De ces promesses d’après-minuit. Serre-moi plu

Le plus beau des jeux

Le plus beau des jeux Du bout des doigts, du bout des lèvres, Mettre nos vies en parenthèse. Seul contre tous, nu contre toi, Te dire ces mots qu’on ne dit pas. Entre tes bras, vouloir t’aimer, Contre ton cœur tout oublié. Pour quelques heures ou une nuit, Remettre de la vie dans ma vie. Qui sait tu m’aimeras peut-être, Même si je ne peux rien te promettre Qu’on ne t’ait déjà promis. A quoi bon jouer la comédie ? A quoi bon nous prendre au sérieux ? L’amour reste le plus beau des jeux… Pour quelques heures ou une nuit, Remettre de la vie dans ma vie. Dans tes yeux bleus qui me regardent Le temps a déposé les armes. Comme un adieu qui s’éternise, Comme la promesse qui se brise, Le ciel est vi

  • Instagram
  • Facebook
  • Twitter Icône sociale
  • LinkedIn Social Icône

© Julia Paris - Septembre 2020